Une assistante
sociale libérale,
pour qui?
Pour quoi?
Qui suis-je?
Mes prestations et mes tarifs
Coordonnées et plan d'accès
Mes actualités
                      ou.png


« Mes parents vieillissent et

perdent en autonomie.
Je suis inquiète,
j'ai peur
qu'ils ne soient plus
en sécurité à leur domicile.
 Quelle est la solution
la plus adaptée pour eux ?»






« Mon frère fait n'importe quoi
avec son argent et ses papiers.
Il est fragile et influençable.
Il a besoin d'aide.
J'ai entendu parler de la tutelle.
Qu'est-ce que c'est ?
Est-ce que ça pourrait l'aider ?»







« Mon enfant est handicapé.

La prise en charge au quotidien
est compliquée.
J'ai besoin
d'être épaulé, notamment

au niveau des dossiers à monter

et des liens avec tous les professionnels.»




 
 
 

« J'aurais besoin d'un petit
coup de main pour remplir ma
déclaration d'impôts. »
 
 
 

« Mon mari vient de décéder,
je me sens dépassée par les
démarches 
administratives... »



« Je n'y arrive plus avec
tous ces papiers !
J'ai besoin d'aide ! »






« Je ne parviens plus à gérer
mon budget, j'ai trop de
dettes, je suis en train de
sombrer... »

 

 



« Je traverse une période de conflit
avec mon mari et mes enfants.
J'aimerais qu'on m'aide
à retrouver ma place dans
l'organisation familiale 

 
 
 
 
 

«Mon conjoint ne
me respecte pas.

Parfois il me fait peur.
Mais je l'aime et ne veux
pas le quitter.

J'aurais besoin de conseils.»
 
 
 
 
 
 

«Mon enfant ne travaille plus
à l'école et se renferme sur lui.

Il devient même parfois
agressif à la maison.
Je suis inquiète pour son avenir
et son  bien-être.
Je voudrais l'aider mais
je ne sais pas comment.»






«Je me sens seule.
J'aimerais sortir de chez moi,
voir du monde, mais
je n'ose pas.
J'ai perdu confiance.»





« Après 25 ans d'activité professionnelle,
je me retrouve

en invalidité et mon entreprise
ne peut pas me reclasser.
Quel est mon avenir ?
Quels sont mes droits ?
J'aurais tellement besoin
de soutien...»



 

 
« Je suis motivé à trouver
un emploi,
 mais je me sens dépassé
dans mes recherches
(rédaction de CV,
lettres de motivation, préparation
aux entretiens d'embauche...)
J'ai besoin d'être accompagné
dans mes démarches
 
 
 
 


« Je ne maîtrise pas bien la
langue française. Je souhaite
être aidé dans la lecture de
mon courrier, dans la
rédaction de mes lettres, être
accompagné lors de mes
rendez-vous.»




 

Ces questionnements font écho à votre propre situation ? Et bien ne restez plus seul !

 Sachez que pour vous accompagner, vous pouvez faire appel à une assistante sociale.

 

 Mais en quoi consiste le travail d'une assistante sociale exactement? 


Les missions d'une assistante sociale ; les modalités d'un accompagnement

« L’assistant de service social agit avec les personnes, les familles et les groupes par une approche globale pour :

  • améliorer leurs conditions de vie sur le plan social, sanitaire, familial, économique, culturel et professionnel,

  • développer leurs capacités et faciliter leur place dans la société,

  • mener toute action susceptible de prévenir ou de surmonter leurs difficultés.»

L'assistant de service social accompagne donc toute personne qui en exprime le besoin à surmonter ses difficultés quotidiennes diverses, afin de lui permettre de reprendre le pouvoir sur sa vie, sur son quotidien, de retrouver bien-être et sérénité. Le professionnel l'aide à être autonome et épanoui dans une société où il est parfois difficile de trouver sa place.


Comment? (voici comment se déroule un entretien) :

1. Par l'écoute empathique et bienveillante et la reprise de confiance en soi. L'assistant social vous aide à nommer vos difficultés, mais aussi à vous rendre compte de vos forces afin de vous en servir.  

2. Par l'analyse globale de votre situationL'assistant social est formé à l'expertise sociale. Il vous aide à prendre du recul sur votre situation en analysant ce qui pose réellement problème, au-delà des éléments que vous apportez. Il vous aide à faire émerger vos besoins véritables, à formuler des demandes précises, à prioriser les urgences éventuelles.

3. Par la mobilisation de vos compétences, de celles de votre entourage et de votre territoire. En fonction de vos besoins et de vos demandes, l'assistant social vous aide à établir des stratégies, un plan d'action. Pour cela, il fait appel à l'ensemble de vos compétences et de celles de votre entourage : familial, amical, professionnel, etc. Il vous fait bénéficier de sa connaissance précise du territoire pour vous orienter vers les organismes publics et privés, les collectivités territoriales, les professionnels divers, les associations, qui pourront vous apporter un soutien financier, matériel, alimentaire, médical, humain, etc. L'objectif étant de vous permettre d'accéder à vos droits et de sortir de vos difficultés, de manière la plus autonome possible. Il vous propose des actions et des orientations adaptées à vos besoins singuliers, à votre personnalité, à vos limites et à vos contraintes, à vos atouts, et à votre rythme. 

4. Par un accompagnement aux démarches. Lorsque vous avez besoin d'être accompagné dans les démarches, l'assistant social est là pour vous aider à comprendre et remplir les dossiers, à passer les coups de fils nécessaires, à vous dépatouiller avec Internet, à faire le lien avec les acteurs cités ci-dessus, à vous accompagner aux rendez-vous éventuellement. Dans la mesure du possible, il ne fait pas à votre place, il fait avec vous, de manière à préserver au maximum votre autonomie. Et lorsque cette autonomie n'est plus possible, il fait appel aux services qui pourront assurer les démarches à votre place.

Je précise que l'accompagnement aux démarches varie selon l'assistant social qui intervient dans votre situation. Chaque assistant social a ses missions propres (ceux des territoires d'action sociale auront des missions différentes de ceux de la sécurité sociale ou de la CAF par exemple) et les institutions qui les emploient définissent leur cadre d'intervention. Certains assistants sociaux interviennent à domicile, d'autres non, certains peuvent vous accompagner lors de rendez-vous, d'autres non, certains proposent un accompagnement aux démarches administratives plus renforcé que d'autres. Cela dépend en majorité du temps dont ils disposent, du nombre de personnes et des besoins spécifiques du public qu'ils accompagnent, des missions de leur service. C'est en cela que l'intervention d'un assistant social libéral peut être intéressant, car il intervient sur mesure, à votre demande, au rythme et à la fréquence que vous souhaitez. Voir la rubrique "pourquoi faire appel à une assistante sociale libérale"

 

L'assistant social travaille dans un cadre éthique et déontologique. Il veille au caractère bienveillant de ses interventions auprès de vous, en toute confiance et sans jugement. Il est soumis au secret professionnel dont le but est de protéger les informations que vous lui confiez.

L'assistant de service social doit être titulaire d'un Diplôme d'Etat. La présence de ce diplôme est contrôlée par les institutions qui emploient un assistant social. Si vous sollicitez un assistant de service social en libéral, exigez qu'il vous présente ce diplôme.

L'assistant social agit au niveau individuel mais également avec des groupes, en menant des actions collectives.



Le travail d'une assistante sociale au quotidien : exemples concrets

La mission la plus connue de l'assistante sociale est celle de venir en aide aux personnes rencontrant des difficultés financières, par le biais de différentes aides, par un accompagnement à la gestion du budget, ou par des conseils adaptés à la situation de la famille.

On connait également la mission de protection de l'enfance de l'assistante sociale, c'est-à-dire celle où elle est chargée d'évaluer si un enfant est en danger et si besoin de le protéger en le confiant à l'aide sociale à l'enfance.

Mais son action est bien plus large. Toute personne peut faire appel à une assistante sociale, même si elle n'est pas en difficulté financière. Exemples...

Les missions d'une assistante sociale sont différentes selon l'institution pour laquelle elle travaille. L'assistante sociale exerçant à la CAF aura des missions liées à la famille, celle travaillant au sein de la sécurité sociale accompagne les assurés en situation de maladie, de handicap, de perte d'autonomie. Ce sont des assistantes sociales dites "spécialisées". L'assistante sociale du conseil départemental a des missions plus générales, un peu comme un médecin généraliste.

En libéral, le champ d'intervention est très vaste.

Voici un premier exemple qui touche de plus en plus de personnes :

Yvette et Patrick s'inquiètent pour leurs parents âgés : " Nos parents sont-ils en sécurité à leur domicile? Comment faire pour être certains de leur apporter toute l'aide dont ils ont besoin? Et s'ils ne peuvent plus rester dans leur maison, quelle est la solution la plus adaptée à leur situation? Quelles démarches avons-nous à faire pour chercher un établissement, pour constituer les dossiers d'inscription et de demande d'aide financière? Car cela revient très cher. Pouvons-nous nous faire aider?"

Yvette et Patrick peuvent tout à fait faire appel à une assistante sociale pour les accompagner. En complément de l'intervention des assistantes sociales du conseil départemental, des CCAS (communes) ou des Clic (centre local d'information et de coordination), l'assistante sociale libérale pourra leur proposer un accompagnement personnalisé pour les guider dans le choix des hébergements possibles sur leur territoire (maison de retraite, famille d'accueil, foyer logement, ...), dans la constitution des dossiers et dans leur liens avec les différents professionnels.

Florence quant à elle est préoccupée par la situation de son frère : " Mon frère a toujours été fragile et vulnérable. Mais en ce moment c'est pire. Il ne se soigne plus, il ne fait plus aucun ménage dans son appartement, il s'isole, n'ouvre plus son courrier et ne paye plus ses factures en temps et en heure. Je suis très inquiète. Je fais du mieux que je peux pour l'aider mais je ne peux pas tout faire toute seule et les démarches administratives sont parfois compliquées."

Pour aider son frère, Florence pourrait très bien faire appel à une assistante sociale du conseil départemental pour évaluer la situation globale de son frère, s'il accepte de la rencontrer. L'assistante sociale évaluera les besoins réels de son frère, sa demande, et proposera les solutions les plus adaptées : premier soutien moral afin de lui faire reprendre confiance et de le ramener progressivement vers le soin, accompagnement au budget, demande de prise en charge pour une aide à domicile, assistance administrative, et si les difficultés psychiques ou physiques sont trop importantes, elle pourra guider le frère de Florence vers une démarche de demande de curatelle. Si le frère de Florence est très isolé et réticent à un accompagnement social classique, Florence pourrait solliciter un entretien auprès d'une assistante sociale libérale afin d'amorcer une première rencontre, renouer un premier lien avec une professionnelle, avant de l'orienter vers les circuits classiques gratuits.

Voilà 2 exemples courants qui illustrent l'accompagnement global que peut mener une assistante sociale, mais tout comme un médecin généraliste, les actions peuvent être aussi diverses que les demandes. N'hésitez pas à lui demander son aide, l'assistante sociale vous dira si votre demande est de son ressort, et si ce n'est pas le cas, sa connaissance du territoire lui permettra de vous orienter vers l'interlocuteur compétent.          

         


Ce que n'est pas une assistante sociale 

Une assistante sociale n'est ni une psychologue, ni une conseillère conjugale, ni une coach en évolution personnelle, ni une conseillère emploi, ni une conseillère juridique... Il existe des professionnels compétents pour cela. Même si, lors d'un entretien avec vous, l'assistante sociale met en œuvre ses connaissances en psychologie, en sociologie, en médiation familiale par exemple, quand cela dépasse ses compétences, elle vous oriente vers le professionnel qualifié et adapté à votre situation.

Certains assistants sociaux cependant ont suivi des formations spécifiques selon leur cursus initial ou leur formation continue, telle qu'un diplôme en addictologie, de médiation familiale ou même de coaching.

 


Où trouve-t-on des assistants sociaux qui interviennent gratuitement ?

 

  • Dans les centres départementaux d'action sociale (CDAS) du Finistère
  • Dans certains centres communaux d'action sociale (CCAS)

  • Dans les entreprises

  • Dans les établissements scolaires publics

  • Dans les hôpitaux et établissements médico-sociaux

  • Dans les organismes de protection sociale (CPAM et CARSAT, MSA, CAF...)

  • Au Ministère de la Justice : Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ)

  • Dans les associations, services de tutelle

  • Etc.

Il s'agit de services publics et gratuits.

 


Pourquoi faire appel à une assistante sociale libérale? A mes services payants?

 

  • Tout simplement parce que vous ne savez pas vers quel service ou assistant social vous adresser!

Face à une difficulté, lorsque l'on n'a pas l'habitude de demander de l'aide, on ne sait souvent pas à qui s'adresser, comment ça fonctionne, quels sont nos droits, par où commencer nos démarches...

J'ai constaté que les personnes "tombent" sur mon site Internet plus facilement qu'elles ne trouvent les coordonnées des services publics. Alors voici comment je souhaite vous apporter mon aide :

1. Je souhaite, par le biais de mon site Internet (actuellement en cours de réécriture), vous donner un maximum d'informations en libre accès : coordonnées des services, professionnels, associations, que vous pouvez contacter selon votre situation; "bons plans"; liens vers des sites Internet, pages Facebook, vidéos, conférences, ouvrages, qui pourront vous aider dans vos problématiques. Je souhaite concevoir ce site comme une plate-forme coopérative, construite selon vos besoins, mais aussi à partir de vos questions, remarques, idées, suggestions, thèmes à aborder. Alors n'hésitez pas à m'écrire via mon formulaire de contact! Mon objectif est que vous ayez une première réponse gratuite à vos questions, que vous puissiez vous adresser directement aux personnes compétentes dans votre situation, qui vous permettront d'accéder gratuitement à vos droits. Que vous réussissiez à être autonomes dans la résolution de vos problématiques personnelles.

2. Une question subsiste? Vous avez envie d'échanger directement avec moi? Exposer votre situation personnelle? Vous pouvez me contacter par mail, par mon formulaire de contact, ou par téléphone (par sms aussi). Si lors de notre échange, j'évalue que la réponse à votre question nécessite un peu de temps, je vous proposerai les 2 options ci-dessous:

3. Je vous propose un rendez-vous téléphonique d'une demi-heure à 15€ (voir rubrique "mes prestations et mes tarifs"). Ce tarif est un tarif expérimental de lancement de ma nouvelle façon de travailler. Je m'aperçois que cette mission de "standard social" est importante pour les personnes qui ont besoin d'être rassurées, d'avoir un premier contact "humain" privilégié, puis d'être orientées vers les bons interlocuteurs. C'est souvent le premier pas vers la mise en mouvement, vers une démarche de changement, parfois vers la réconciliation avec les services sociaux et/ou publics. Je souhaite pouvoir continuer à l'assurer à moindre coût pour les personnes, tout en rémunérant cette activité qui me prend de plus en plus de temps (je l'assurais de façon gratuite jusqu'à présent).

4. Et bien-sûr, pour aller plus loin, je vous propose des consultations, à votre domicile (pour l'instant je n'ai plus de bureau), ou par téléphone (je dois mettre en place des échanges par visio), au tarif de 50€/heure, 25€/heure pour les personnes en situation de surendettement (voir rubrique "mes prestations et mes tarifs"). Une seule consultation peut suffire à débloquer beaucoup de choses, à repartir avec les informations, conseils, et motivation nécessaires, parfois le besoin est un accompagnement pendant plusieurs séances, voire sur la durée. 

Conseil : les premières consultations prennent souvent plus de temps: nous faisons connaissance, vous prenez le temps, sans vous stresser, de m'exposer votre situation, et je prends le temps d'analyser vos besoins et d'y répondre en premier lieu. Pour une question ou une problématique ciblée, une heure peut suffire, mais d'expérience, il faut généralement compter 1 heure et demie. Ce qui ramène à une consultation à 75€, que je vous propose à 65€ (tarif de lancement, voir rubrique "mes prestations et mes tarifs").


  • Par soucis de discrétion

J'ai pu constater que certaines personnes ne souhaitent pas solliciter les services sociaux classiques de peur d'être stigmatisées (mauvaise image que leur renvoie le service social ou les bénéficiaires). Elles ont honte, et préfèrent faire appel à un professionnel qu'elles estiment neutre et discret, exerçant dans un endroit où elles ne pourront pas être identifiées, où elles se sentiront à l'aise.

Si tel est votre souhait, je vous propose des consultations confidentielles à votre domicile.

Je tiens à vous rassurer, demander de l'aide, faire appel à un quelconque service, social ou autre, n'est en rien honteux! A notre époque marquée par la précarité, où tout bouge en permanence (le travail, mais aussi l'environnement, les relations, la famille), il est très fréquent de perdre pied à un moment donné, et d'avoir besoin d'aide. Ce n'est pas toujours facile de s'adapter! Mais demander de l'aide, C'EST savoir rebondir. Mobiliser toutes les ressources autour de nous, C'EST savoir faire preuve d'autonomie pour dépasser ses difficultés. Aller chercher un colis alimentaire en dépassant les préjugés et en travaillant sur soi, pour nourrir sa famille le temps de résoudre des difficultés liées à un aléa de la vie (divorce, décès, maladie, chômage, passage à la retraite, épuisement professionnel, personnel ou familial), c'est faire preuve de responsabilités. Ce n'est en aucun cas "se faire assister" ! Faisons tomber ces tabous et ces préjugés! 

Une assistante sociale accompagne des personnes au chômage, au RSA, allocataires de pension d'invalidité ou de l'AAH, aussi bien que des personnes en emploi, des étudiants, ou des retraités! Et ce n'est pas forcément le niveau de ressources financières, la "classe sociale" ou le degré d'autonomie qui conditionnent les difficultés et le besoin d'aide à un moment de sa vie!

J'ai moi-même connu des difficultés personnelles, familiales, financières, médicales, et grâce à l'aide que j'ai pu recevoir de la part des organismes publics, mais aussi privés, de professionnels très variés (sociaux, médicaux, paramédicaux, liés aux développement personnel, à l'emploi, à l'insertion, etc), j'ai pu rebondir, trouver ma place, créer mon propre emploi. 

Alors, à vous de jouer! Clin d'œil

   

  • Parce que vous souhaitez avoir un interlocuteur référent dans votre accompagnement, et que cet accompagnement soit "durable"

 Lorsque l'on se décide enfin à demander de l'aide, quel parcours du combattant parfois! Ce que cela peut être difficile d'être balloté d'un organisme à un autre, où il faut sans cesse expliquer ses difficultés! Chaque service a sa spécialité et ses missions, tout comme les spécialistes médicaux. Certains assistants sociaux, comme ceux des territoires d'action sociale du département (CDAS), des missions locales ou des CCAS (au niveau des communes), peuvent jouent le rôle de "médecins généralistes", en centralisant vos problématiques, en étant en quelque sorte un professionnel référent dans votre situation. Mais parfois leur champ d'action peut atteindre ses limites, notamment quand il s'agit de vous accompagner de manière régulière et renforcée. Ou lorsque votre problématique est un peu atypique, ou "moins prioritaire".

 Ce qui peut être difficile aussi, c'est le "turn over" des professionnels. Il faut à chaque fois recréer une relation de confiance, se raconter à nouveau. Faire confiance, se sentir à l'aise, savoir travailler ensemble, ça prend du temps! Le changement des professionnels rajoute à la précarité des situations.

 En cela, choisir une assistante sociale libérale, c'est s'offrir la sérénité, la sécurité d'un accompagnement unifié, cohérent et pérenne.

  

  • Parce que vous désirez un accompagnement sur mesure 

Une assistante sociale non libérale est limitée dans ses interventions par les missions liées à son cadre d'emploi. Lorsque votre besoin ou votre demande dépasse ses compétences ou son champ d'action, elle vous oriente vers un autre professionnel.

En libéral, c'est vous qui définissez notre cadre de travail. Même si j'œuvre avec les partenaires sociaux du territoire, je suis indépendante de leurs commandes institutionnelles ou politiques. Nous pouvons donc aborder tous les thèmes que vous souhaitez.

Je vous propose un accompagnement personnalisé, adapté à vos demandes spécifiques, dans la limite toutefois des missions d'une assistante sociale et du cadre éthique et déontologique. 

  

  •   Pour plus de réactivité et de souplesse dans la programmation des rendez-vous

Dans les services classiques, il n'est pas toujours possible d'obtenir un rendez-vous rapidement et à un créneau qui vous convienne. Or votre demande est urgente et ne peut pas attendre.

Je vous propose des consultations réactives et modulables en fonction de vos disponibilités.


  • Parce que vous voulez choisir votre professionnel

Dans le cadre des services sociaux classiques, le professionnel vous est imposé. En libéral, vous pouvez choisir.

(En réalité, dans le Finistère, je suis pour l'instant encore la seule, à ma connaissance... Si ce n'est pas le cas, si vous êtes vous-même assistant social libéral, ou si vous connaissez un autre assistant social libéral, ce serait gentil de me le faire savoir via mon formulaire de contact, afin d'en faire bénéficier les particuliers! Embarrassé)

 

  • Pour un accompagnement de proximité

Je me déplace à votre domicile, je réalise des consultations par téléphone (prochainement en visio).


  • Et le fait que ce soit payant, on en parle?

Pour toutes ces raisons, vous pouvez FAIRE LE CHOIX d'une consultation ou d'un accompagnement par une assistante sociale libérale. Ce choix vous appartient. Comme vous pouvez faire le choix de vous adresser aux services gratuits, avec leurs avantages, leurs limites et leurs contraintes.

C'est un choix parfois difficile à faire, notamment lorsque la situation financière est dégradée.

Mais c'est un investissement à long terme. Le choix d'un pas vers le changement, vers un mieux-être. Tout comme vous feriez le choix de consulter un praticien de santé non remboursé par la sécurité sociale. Ce qui pourrait vous paraître comme un "sacrifice" financier d'un premier abord, pourrait vous conduire vers la résolution durable de vos difficultés. Et cela n'a pas de prix. Même si les services français ont à cœur de vous le permettre le plus gratuitement possible, ce que je souhaite également (voir rubrique "mes prestations et mes tarifs"). A vous de définir vos priorités! Clin d'œilEmbarrassé

Mise à jour mai 2022, site internet en cours de réécriture

© tous droits réservés : Murielle LE GALL - Assistante sociale libérale - N° Siret : 800 791 675 000 21